À la découverte des Vermillon Cliffs, canyon méconnu des États-Unis

8 photos
White Pocket

White Pocket

De petites mares reflètent le ciel à White Pocket, l’une des merveilles géologiques du plateau de Paria. Au fil des siècles, l’eau du sol a lessivé la couleur du grès de Navajo et les intempéries ont brisé sa surface en polygones irréguliers.

Photo 2/8© © Richard Barnes
Coyote Buttes

Coyote Buttes

À Coyote Buttes, un hoodoo – colonne minérale – surnommé Totem Pole se détache dans la nuit étoilée. Ses stries traduisent le passage du temps, tout comme les cernes d’un tronc d’arbre.

Photo 3/8© © Richard Barnes
Coyote Buttes

Coyote Buttes

À Coyote Buttes, un hoodoo – colonne minérale – surnommé Totem Pole se détache dans la nuit étoilée. Ses stries traduisent le passage du temps, tout comme les cernes d’un tronc d’arbre.

Photo 4/8© © Richard Barnes
The Wave

The Wave

Des bandes colorées tournoient sur the Wave – la Vague –, la plus célèbre formation naturelle du parc. Des crues soudaines ont creusé ce passage à travers les dunes de sable pétrifiées.

Photo 5/8© © Richard Barnes
Réintroduction du condor dans le parc

Réintroduction du condor dans le parc

Plus de cent condors ont été réintroduits ces quinze dernières années dans les Vermilion Cliffs, d’où ils avaient disparu durant les années 1920.

Photo 6/8© © Richard Barnes
Réserve de vie sauvage

Réserve de vie sauvage

Dans la réserve de vie sauvage du Nord-Est du parc, le cours d’eau qui emprunte la Wire Pass se rétrécit en une gorge étroite et encaissée. Les dangers menaçant les marcheurs sont, selon les saisons, la déshydratation ou la noyade due à une crue subite.

Photo 7/8© © Richard Barnes
Plateau de Parla

Plateau de Parla

Sur le plateau de Paria, la Highway 89A suit en partie la même piste que celle des explorateurs franciscains au XVIIIe siècle et des mormons qui se rendaient à St-George pour s’y marier. D’où le surnom de Honeymoon Trail (piste de la lune de miel).

Photo 8/8© © Richard Barnes