À la recherche du cimetière des dinosaures

11 photos
Le chasseur de fossiles

Le chasseur de fossiles

Photo 1/11© © Cory Richards

Le paléontologue Joe Sertich recherche des fossiles dans un désert du sud de l’État américain de l’Utah. Il racle le sol sous un rocher où il a repéré des fragments de la peau et du squelette d’un jeune dinosaure.

Partie de chasse dans les bad-lands

Partie de chasse dans les bad-lands

Photo 2/11© © Cory Richards

Par une fraîche soirée de printemps, Joe Sertich et Billy Doran, un bénévole, marchent sur une ligne de crête. C’est souvent la seule possibilité de se déplacer d’un endroit à l’autre dans les bad-lands fossilifères du sud de l’Utah.

Des cornes pour séduire

Des cornes pour séduire

Photo 3/11© © Cory Richards

Kosmoceratops richardsoni, un herbivore de la taille d’un rhinocéros, vivait sur Laramidia. Il arborait cinq cornes autour de sa tête et dix sur l’arrière de sa collerette en forme d’éventail. Ces excroissances servaient peut-être à impressionner les partenaires sexuels potentiels.

Des marécages torrides qui grouillaient de dinosaures

Des marécages torrides qui grouillaient de dinosaures

Photo 4/11© © Cory Richards

Des herbivores à cornes et à bec de canard se rassemblent au bord d’une rivière, il y a 77 millions d’années, dans une région occupée aujourd’hui par le sud du désert de l’Utah. Perché sur un arbre, un carnivore appelé Talos, un théropode à l’allure d’oiseau, observe la scène. Cet habitat nourrissait une grande concentration d’espèces sur Laramidia. Il ressemblait peut-être aux zones marécageuses subtropicales du nord de la Louisiane.

Le petit-cousin du T-Rex

Le petit-cousin du T-Rex

Photo 5/11© © Cory Richards

Geoffrey Leonard, du Muséum d’histoire naturelle de l’Utah, époussette un adulte et un jeune Teratophoneus. Le Teratophoneus était sans doute un terrible carnivore, à l’instar du Tyrannosaurus rex, son plus grand cousin.

Un incroyable gisement de fossiles

Un incroyable gisement de fossiles

Photo 6/11© © Cory Richards

Un segment d’un demi-mètre de long de la queue d’un hadrosaure (dinosaure à bec de canard) reste exposé au vent et à la pluie, dans une strate de grès de la formation de Kaiparowits.

Queue d'hadrosaure

Queue d'hadrosaure

Photo 7/11© © Cory Richards

On découvre tant d’hadrosaures dans ce gisement que « nous n’avons même pas collecté celui-là », explique Joe Sertich. Une autre queue d’hadrosaure est protégée par la coque de plâtre utilisée pour son transport jusqu’au Muséum à Salt Lake City.

Espèce éteinte de conifère

Espèce éteinte de conifère

Photo 8/11© © Cory Richards

Une branche fossile provient d’une espèce éteinte de conifères, semblables aux séquoias actuels, qui dominaient peut-être jadis les forêts de Laramidia.

Attention, chantier !

Attention, chantier !

Photo 9/11© © Cory Richards

C’est à l’aide d’une scie pour pierre à fil diamanté que Carol Lucking, du Muséum de la nature et des sciences de Denver, découpe une plaque de grès renfermant des ossements d’un jeune hadrosaure, dans le parc naturel de Grand Staircase-Escalante National Monument.

Petit mais rapide

Petit mais rapide

Photo 10/11© © Cory Richards

Un carnivore de la famille des dromaeosauridés partage le monte-charge du Muséum d’histoire naturelle de l’Utah avec le commissaire d’exposition Tim Lee. Cousin de Velociraptor, il était peut-être couvert de plumes. Une chose est cependant certaine : il courait très vite.

Les traces d’un long règne

Les traces d’un long règne

Photo 11/11© © Cory Richards

Ces empreintes de théropode mesurant jusqu’à 43 cm sont visibles au Flag Point, près de la ville de Kanab. Elles ont été gravées dans le sol 100 millions d’années avant que Laramidia ne devienne une île – preuve que les dinosaures régnèrent très longtemps dans l’Ouest américain.

Diaporama à suivre ...