Au Mexique, Juárez la maudite revient à la vie

7 photos
La cité du crime

La cité du crime

Photo 1/7© Dominic Bracco II

Ce couple, dont la femme était enceinte, a été tué d’une seule balle. Au plus fort de la vague de criminalité qui a frappé Juárez, dix personnes décédaient de mort violente chaque jour.

La terreur au quotidien

La terreur au quotidien

Photo 2/7© Dominic Bracco II

Des familles en deuil assistent à l’enterrement de trois jeunes filles, massacrées lors d’une fête d’anniversaire qui a fait quatorze victimes. Les criminels n’ayant pas trouvé l’homme qu’ils recherchaient, ils ont rassemblé d’autres personnes pour les exécuter.

Un air de renouveau

Un air de renouveau

Photo 3/7© Dominic Bracco II

Denise Fuentes et Ulises Escobedo, qui posent avec leur bébé, ont connu la guerre de la drogue qui sévissait dans le quartier en contrebas ; aujourd’hui, ils y cherchent un logement.

Un dimanche paisible au parc

Un dimanche paisible au parc

Photo 4/7© Dominic Bracco II

Le dimanche de Pâques, les enfants de Ramos Gutierrez jouent dans le parc El Chamizal, l’un des rares espaces verts de la ville. Cela était devenu trop dangereux pendant les années de violence.

Des bombes pour faire la paix

Des bombes pour faire la paix

Photo 5/7© Dominic Bracco II

D’anciens membres de gangs peignent une fresque destinée à rapprocher les jeunes issus de quartiers souvent rivaux. À Juárez, des centaines de gangs ont pris part à la guerre entre les cartels de la drogue.

Se réapproprier l’espace public

Se réapproprier l’espace public

Photo 6/7© Dominic Bracco II

Juan Manuel Alvarado Gomez pose sur une bicyclette qu’il a personnalisée dans le quartier de Santa Maria. Il n’y a pas longtemps, cette activité était dangereuse

Un centre de loisirs pour policiers

Un centre de loisirs pour policiers

Photo 7/7© Dominic Bracco II

Juan Manuel Alvarado Gomez pose sur une bicyclette qu’il a personnalisée dans le quartier de Santa Maria. Il n’y a pas longtemps, cette activité était dangereuse

Diaporama à suivre ...