Ce que vous ne saviez pas sur le mystérieux dôme de Florence

5 photos
Perché à 114 m de haut

Perché à 114 m de haut

Le dôme (« Il duomo ») aux courbes souples de la cathédrale Santa Maria del Fiore, achevé en 1436 à Florence, illustre le génie de Filippo Brunelleschi.

Photo 1/5© © Dave Yoder
Un édifice composite

Un édifice composite

Avec ses arcs brisés et ses espaces verticaux angulaires, la cathédrale de Florence est surtout de style gothique. Brunelleschi rompit avec cette esthétique pour bâtir le dôme.

Photo 2/5© © Dave Yoder
Les fresques monumentales

Les fresques monumentales

Le chef-d’œuvre de Brunelleschi repose sur deux calottes, l’une étant insérée dans l’autre. Réalisées par Vasari et Zuccari, les scènes du Jugement dernier ornant la coupole intérieure comptent parmi les plus grandes peintures du monde.

Photo 3/5© © Dave Yoder
Là où naquit la Renaissance

Là où naquit la Renaissance

Le dôme se reflète Via dei Servi, à quelques centaines de mètres au nord-est de la cathédrale qui vit éclore la Renaissance et fut son terrain d’expérimentation.

Photo 4/5© © Dave Yoder
 Globe posthume

Globe posthume

Le globe en cuivre doré d’origine fut dessiné, fondu et installé au sommet du dôme entre 1466 et 1471, après le décès de Brunelleschi. La foudre le détruisit vers 1600. Un système moderne de paratonnerre protège le globe actuel.

Photo 5/5© © Dave Yoder

Diaporama à suivre ...