Comment la montée du niveau des mers pourrait remodeler notre planète

8 photos
Amérique du Nord

Amérique du Nord

Photo 1/8© © Kees Veenenbos

Que se passera t-il quand toute la glace aura fondu ?

Groenland et océan Arctique

Groenland et océan Arctique

Photo 2/8© © Kees Veenenbos

L’océan Arctique pourrait être libre de glace en été d’ici quelques décennies. Épaisse par endroits de 3,2 km, la calotte qui recouvre presque tout le Groenland durera plus longtemps. Un risque existe cependant. Lors des précédentes périodes interglaciaires, quand la température de la Terre n’était supérieure que de quelques degrés aux valeurs actuelles, la calotte s’est réduite ou a disparu. Depuis 1992, elle a perdu plus de 140 milliards de tonnes de glace par an en moyenne. 

Antarctique occidental

Antarctique occidental

Photo 3/8© © Kees Veenenbos

La superficie de la calotte glaciaire de l’Antarctique occidental semble s’être réduite considérablement aux époques de temps chaud. Sa vulnérabilité tient à ce qu’elle repose en majeure partie sur un soubassement situé au-dessous du niveau de la mer. Le réchauffement de l’océan fait fondre les plateformes de glace flottantes jouant le rôle d’étais. La calotte pourrait finir par s’effondrer, victime des eaux plus chaudes dans lesquelles elle baigne. Depuis 1992, elle a perdu en moyenne 65 milliards de tonnes de glace par an. 

Asie

Asie

Photo 4/8© © Kees Veenenbos

Un territoire abritant aujourd’hui 600 millions de Chinois, tout le Bangladesh (160 millions d’habitants) et une bonne partie de la côte indienne seraient sous les eaux. L’inondation du delta du Mékong transformerait en île la chaîne des Cardamomes, au Cambodge. 

Europe et Méditerranée

Europe et Méditerranée

Photo 5/8© © Kees Veenenbos

Londres ? Un souvenir. Venise ? Rendue à l’Adriatique. Selon ce scénario catastrophe pour dans quelques millénaires, les Pays-Bas et l’essentiel du Danemark seraient submergés depuis belle lurette. Paris, Marseille et Bruxelles ? En grande partie noyées. En Égypte, Alexandrie et Le Caire seraient inondés par la Méditerranée, qui irait gonfler les mers Noire et Caspienne. 

Amérique du Sud

Amérique du Sud

Photo 6/8© © Kees Veenenbos

Le bassin de l’Amazone, au nord, et celui du fleuve Paraguay, au sud, deviendraient des bras de l’Atlantique, rayant de la carte Buenos Aires, la côte de l’Uruguay et la plus grande partie du Paraguay. Des chaînes montagneuses subsisteraient le long de la côte des Caraïbes et en Amérique centrale. 

Australie

Australie

Photo 7/8© © Kees Veenenbos

Une nouvelle mer intérieure surgirait dans ce continent formé pour l’essentiel d’un immense désert. Mais une bonne partie de l’étroite bande côtière où vivent actuellement quatre Australiens sur cinq disparaîtrait. 

Afrique

Afrique

Photo 8/8© © Kees Veenenbos

Comparée aux autres continents, l’Afrique perdrait une moindre superficie lors de cette montée des eaux catastrophique. Cependant, l’augmentation de la température pourrait la rendre en grande partie inhabitable. Et les neiges du Kilimandjaro ne survivront pas à notre siècle. 

Diaporama à suivre ...