Descente en rappel au coeur du volcan, au-dessous de son lac de lave

11 photos
L'un des plus vaste lac de lave au monde

L'un des plus vaste lac de lave au monde

Le Nyiragongo abrite l’un des plus vastes lacs de lave du monde – plus de 200 m de diamètre et sans doute des kilomètres de profondeur –, mais l’un des moins étudiés. À deux reprises déjà, le volcan a envoyé de la roche en fusion dévaler vers Goma et ses habitants.

Photo 1/11© © Carsten Peter
En route vers le sommet

En route vers le sommet

Un membre de l’expédition marche sur le sol de lave refroidie de la caldeira, rougi par les reflets du lac. « Ici, on peut sentir le volcan, décrit le photographe Carsten Peter. C’est un grondement à basse fréquence qui fait vibrer tout votre corps, comme si on se trouvait à l’intérieur d’un gigantesque caisson de graves. »

Photo 2/11© © Carsten Peter
Fuir la guerre et réchapper au volcan

Fuir la guerre et réchapper au volcan

Des marchands transportent des rondins et du charbon de bois vers Goma, depuis les forêts entourant le Nyiragongo, à près de 20 km de là. Des réfugiés fuyant l’est de la République démocratique du Congo, déchiré par la guerre, continuent de remplir la ville. Le panache qui s’élève de la montagne rappelle aux habitants cet autre danger que constitue une éruption.

Photo 3/11© © Carsten Peter
Des nuages de gaz toxiques

Des nuages de gaz toxiques

Parmi les difficultés qu’a affrontées l’équipe scientifique menée par Dario Tedesco et Ken Sims durant l’étude du cratère du Nyiragongo : les nuages de gaz toxiques et les secousses fréquentes.

Photo 4/11© © Carsten Peter
Convoi féminin

Convoi féminin

Nourriture, eau et matériel ont dû être convoyés jusqu’au sommet par des porteurs, dont une majorité de femmes de la région, puis descendus au moyen d’une poulie dans la caldeira.

Photo 5/11© © Carsten Peter
Effondrements en série

Effondrements en série

Les chutes de pierres constituaient la plus grave menace, déclare Sims : « La caldeira n’arrête pas de s’effondrer sur elle-même. »

Photo 6/11© © Carsten Peter
980°C

980°C

Avec des températures avoisinant 980 °C, le lac de lave est extrêmement capricieux. La roche en fusion se refroidit quand elle rencontre l’air, et forme des plaques en surface.

Photo 7/11© © Carsten Peter
Bulles de gaz

Bulles de gaz

Des bulles de gaz remontent et, souvent, éclatent. Elles peuvent projeter de la lave à environ 20 m de hauteur et envoient des vagues de lave se fracasser contre le bord.

Photo 8/11© © Carsten Peter
Un lac très profond

Un lac très profond

La profondeur exacte du lac reste inconnue ; des échantillons récents indiquent que le magma provient du manteau terrestre, à plus de 75 km en dessous.

Photo 9/11© © Carsten Peter
"Si un jet de lave vous atteint, sa puissance risque de vous tuer"

"Si un jet de lave vous atteint, sa puissance risque de vous tuer"

Le photographe Carsten Peter explore les volcans du monde depuis trente ans. Il teste ici la combinaison thermique que Ken Sims a utilisée pour s’approcher du lac de lave. « Elle peut vous protéger de la chaleur rayonnante mais, si un jet de lave vous atteint, sa puissance risque fort de vous tuer, affirme-t-il. Voir de très près les forces primitives qui ont façonné la planète peut être envoûtant. Mais vous ne pouvez pas vous permettre de tomber sous le charme d’un volcan, surtout d’un volcan aussi imprévisible que le Nyiragongo. Cela pourrait se révéler une erreur fatale. »

Photo 10/11© © Carsten Peter
Vue aérienne du cratère du Nyiragongo

Vue aérienne du cratère du Nyiragongo

Photo 11/11© © Carsten Peter