Deux mois auprès des macareux moines qui peuplent les îles Britanniques

7 photos
En tournée de ravitaillement

En tournée de ravitaillement

Photo 1/7© © Danny Green

Paré à l’atterrissage, un macareux moine apporte à manger à ses petits, dans les îles Treshnish, en Écosse. Les parents effectuent jusqu’à huit sorties par jour pour trouver de la nourriture, et chacun peut transporter plus de vingt poissons dans son bec.

À son poste d’observation

À son poste d’observation

Photo 2/7© © Danny Green

Un macareux surveille son domaine, dans la réserve de Hermaness, dans les îles Shetland. Les macareux creusent leurs terriers près des falaises. Ils disposent ainsi d’un accès rapide à la mer et peuvent avoir à l’œil les mouettes et les autres oiseaux qui dérobent leur pêche.

Ainsi roucoulent les macareux

Ainsi roucoulent les macareux

Photo 3/7© © Danny Green

Lors de la parade nuptiale, les macareux frottent leurs becs l’un contre l’autre et les font claquer. Sur l’île de Skomer, au pays de Galles, ce couple arbore le bec strié orange et le tour d’œil éclatant caractéristiques de la période de la reproduction.

Grand remue-ménage de printemps

Grand remue-ménage de printemps

Photo 4/7© © Danny Green

Ce macareux porte des tiges sèches et des feuilles fraîches qui serviront à délimiter son terrier. Ses semblables « ramassent tout ce qui traîne », précise Mike Harris, un chercheur. Ils prisent en particulier les plumes, les bouts de corde et de papier, ainsi que les algues.

Terrier, doux terrier

Terrier, doux terrier

Photo 5/7© © Danny Green

Après un coup d’œil hors de son terrier, un macareux arrache une fleur pour décorer sa demeure temporaire, sur l’île de Skomer, où 6 000 couples nidifient. Le terrier est en général profond de 1 m ou plus, garantissant la sécurité de l’œuf et de l’oisillon. Il est exceptionnel d’apercevoir ce dernier : il reste dissimulé pendant environ six semaines. Puis, une nuit, il prend son envol.

Des différends territoriaux

Des différends territoriaux

Photo 6/7© © Danny Green

Gonflant leurs ailes et ouvrant le bec, deux macareux s’affrontent, sur l’île de Skomer. Le plus souvent, les combats ont pour objet la possession d’un terrier. Un pincement dans le cou y met généralement un terme.

Six mois de villégiature

Six mois de villégiature

Photo 7/7© © Danny Green

D’avril à août, des macareux s’installent sur les falaises brumeuses de la réserve de Hermaness. Nombre d’entre eux retrouvent leur partenaire et leur terrier de l’année précédente. Quelle est la vie de ces oiseaux pendant l’hiver ? Mystère.

Diaporama à suivre ...