Expédition à haut risque sur le fleuve Congo

8 photos
Alerte rouge

Alerte rouge

Coucher de soleil sur une barge surpeuplée qui remonte le courant avec difficulté.

Photo 1/8© Pascal Maitre
Le trajet sera long

Le trajet sera long

Les passagers cuisinent, dorment et discutent au milieu du fret. À défaut de routes, les barges sont souvent le meilleur moyen de voyager en République démocratique du Congo (RDC).

Photo 2/8© Pascal Maitre
Sans toit ni loi

Sans toit ni loi

Avant que l’État démissionne, des navires publics avec cabines pour les passagers assuraient le trafic. Aujourd’hui, sur le Congo, barges et pirogues ont pris le relais.

Photo 3/8© Pascal Maitre
Au rythme d'un village flottant

Au rythme d'un village flottant

Naviguer sur le Congo est affaire de patience. Parfois, la vitesse ne dépasse pas quelques kilomètres par heure. Les barges s’enlisent, les moteurs tombent en panne. Le temps s’arrête. Les hommes jouent aux dames, les femmes cuisinent, font la lessive, s’occupent des enfants – et attendent. Quand une barge arrive devant un village, des pirogues de riverains apparaissent, chargées de marchandises. Sur la barge qui poursuit sa route, un véritable marché s’installe. 

Photo 4/8© Pascal Maitre
En couchette

En couchette

Cette jeune femme effectue un long voyage pour rentrer chez elle, à Kisangani. Malgré la surpopulation sur le bateau, elle a réussi à se dégager un endroit où s’allonger. 

Photo 5/8© Pascal Maitre
Recyclage et système D

Recyclage et système D

Les colons sont partis, les despotes sont tombés, et les riverains du Congo doivent se débrouiller avec ce qu’on leur a laissé. Au bord du fleuve, des villageois s’affairent autour d’un pressoir alimenté avec les fruits des palmiers à huile redevenus sauvages dans une plantation abandonnée. Certains modes de vie se perpétuent. 

Photo 6/8© Pascal Maitre
Le marché aux pirogues

Le marché aux pirogues

Près de Bumba se tient le plus grand marché aux pirogues du bassin du Congo. Les artisans qui les fabriquent vont chercher loin dans la forêt les arbres adéquats, mais gagnent à peine leur vie.

Photo 7/8© Pascal Maitre
Déluge équatorial

Déluge équatorial

Les enfants apprennent très tôt à manier la pagaie. La famille de ce garçon a bâti une maison provisoire sur les rives de la Mongala pour y pêcher ainsi que dans un lac proche.

Photo 8/8© Pascal Maitre

Diaporama à suivre ...