L'aigle de l'Alaska : portrait d'un charognard heureux

5 photos
Plumes mouillées

Plumes mouillées

Des journées entières de fortes pluies, banales dans les îles Aléoutiennes, ont détrempé ce pygargue à tête blanche. Les rapaces sont moins actifs quand il pleut.

Photo 1/5© Klaus Nigge / National Geographic
Duel pour un pieu

Duel pour un pieu

Deux pygargues à tête blanche revendiquent le même poteau. Selon Klaus Nigge, dans ce genre de querelles, celui qui se pose le premier s'enfuit pour éviter d'être labouré par les serres ouvertes du nouveau venu.

Photo 2/5© Klaus Nigge / National Geographic
Opportunistes

Opportunistes

"Le pygargue à tête blanche est un opportuniste, explique le photographe Klaus Nigge. C'est un charognard. Même si la nourriture est vieille et puante, il la mangera." 

Ces aigles continuent d'attendre leur repas près de la maison d'une femme décédée qui avait l'habitude de leur jeter des cadavres d'animaux tués sur les routes et des restes de poisson.

Photo 3/5© Klaus Nigge / National Geographic
La patience du charognard

La patience du charognard

Un rapace inspecte le sol, en quête de nourriture laissée par d'autres oiseaux. Le pygargue à tête blanche a été retiré en 2007 de la liste des espèces menacées aux Etats-Unis.

Photo 4/5© Klaus Nigge / National Geographic
Proie en vue

Proie en vue

Près d'Unalaska coule un ruisseau où les aigles se rassemblent souvent. Là, l'un d'eux fixe son attention sur quelque chose qui flotte dans l'eau peu profonde. "On peut voir combien son désir est grand de l'attraper, observe Klaus Nigge? Ses yeux si perçants pointent dans une seule direction."

Photo 5/5© Klaus Nigge / National Geographic

Diaporama à suivre ...