La forêt amazonienne en danger

23 photos
Parc national Yasuni, en Équateur

Parc national Yasuni, en Équateur

Photo 1/23© © Steve Winter

Broméliacées, fougères et orchidées couvrent un kapokier sous lequel des jaguars rôdent. Le parc national Yasuní, en Équateur, abrite un nombre incalculable d’espèces végétales et animales. Toutes sont menacées par le développement de l’industrie pétrolière.

Perruches aux ailes bleu cobalt

Perruches aux ailes bleu cobalt

Photo 2/23© © Tim Laman

Des perruches aux ailes bleu cobalt se rassemblent dans une mare. Les scientifiques ont recensé près de 600 espèces d’oiseaux dans le parc. La diversité des insectes est également impressionnante : on en dénombre jusqu’à 100 000 espèces sur 1 ha.

Ouistiti pygmée

Ouistiti pygmée

Photo 3/23© © Tim Laman

Cebuella pygmaea. Longueur moyenne (tête et corps) : 12,5 cm.

Singe hurleur roux

Singe hurleur roux

Photo 4/23© © Tim Laman

Alquatta seniculus. Longueur moyenne : 48 cm.

Saki équatorial

Saki équatorial

Photo 5/23© © Tim Laman

Pithecia aequatorialis. Longueur moyenne : 40,5 cm.

Callicèbe rouge

Callicèbe rouge

Photo 6/23© © Tim Laman

Callicebus discolor. Longueur moyenne : 33 cm.

Atèle à ventre blanc

Atèle à ventre blanc

Photo 7/23© © Tim Laman

Ateles belzebuth. Longueur moyenne : 51 cm.

Tamarin à manteau doré

Tamarin à manteau doré

Photo 8/23© © Tim Laman

Saguinus tripatitus. Longueur moyenne : 23 cm.

Singe-écureuil commun

Singe-écureuil commun

Photo 9/23© © Tim Laman

Saimiri sciureus. Longueur moyenne : 30,5 cm.

Singe de nuit bruyant

Singe de nuit bruyant

Photo 10/23© © Tim Laman

Aotus vociferans. Longueur moyenne : 35,5 cm.

Capucin à front blanc

Capucin à front blanc

Photo 11/23© © Tim Laman

Cebus albifrons. Longueur moyenne : 40,5 cm.

Singe laineux de Poeppig

Singe laineux de Poeppig

Photo 12/23© © Tim Laman

Lagothrix poeppigii. Longueur moyenne : 48 cm.

Guépard

Guépard

Photo 13/23© © Steve Winter

À la recherche de pécaris, une de ses proies favorites, un jaguar déclenche un piège photographique. Pour les Huaorani, peuple indigène, les jaguars sont des esprits d’ancêtres qui visitent les chamans dans leurs rêves pour leur dire où trouver du gibier dans la forêt.

Hoazin huppé

Hoazin huppé

Photo 14/23© © Tim Laman

L’hoazin huppé déploie souvent ses plumes en éventail quand il se pavane sur une branche, mais bat des ailes avec maladresse quand il s’envole. Il vit près des marais, digère la nourriture par fermentation comme une vache et reste inclassifiable pour les scientifiques.

Deux membres de la communauté des Huaorani

Deux membres de la communauté des Huaorani

Photo 15/23© © Ivan Kashinsky

Armés d’une lance, d’un fusil de chasse et d’une machette, Minihua Huani (à gauche) et Omayuhue Baihua cherchent des animaux près de la communauté huaorani de Boanamo. Les villageois ont le droit de chasser dans le parc, leur territoire ancestral.

Huttes de la communauté des Huaorani

Huttes de la communauté des Huaorani

Photo 16/23© © Ivan Kashinsky

Autrefois, les Huaorani étaient des semi-nomades vivant dans des maisons en feuilles de palmier, comme ici, dans la communauté de Cononaco Chico. La plupart se sont sédentarisés et vivent dans des habitations en béton et en bois.

Une route au milieu de l'Amazonie

Une route au milieu de l'Amazonie

Photo 17/23© © Ivan Kashinsky

La compagnie pétrolière Petroamazonas a défriché plus de 19 km à l’intérieur du parc pour construire une route. Les défenseurs de l’environnement sont inquiets car celle-ci doit transporter des ouvriers et des machines dans le bloc 31, écologiquement fragile.

Fuite pétrolière

Fuite pétrolière

Photo 18/23© © Karla Gachet

Des hommes de la communauté de Rumipamba (au fond) nettoient les restes d’une fuite de pétrole survenue en 1976. Ils aiment leur travail, payé 350 euros par mois, mais eux et leurs familles souffrent de problèmes de santé, comme des éruptions cutanées chroniques. Beaucoup de gens craignent que le Yasuní soit pollué si les forages pétroliers débutaient.

Une famille huaorani

Une famille huaorani

Photo 19/23© © Karla Gachet

Comme de nombreux Huaorani aujourd’hui, ces deux familles mêlent l’ancien au nouveau. Elles rapportent dans leur communauté de Bameno le butin de leur chasse traditionnelle (pécari, singe et cerf), mais les vêtements et les bateaux proviennent du monde extérieur.

Autour du feu

Autour du feu

Photo 20/23© © Ivan Kashinsky

À Bameno, des enfants de moins de 14 ans sont livrés à eux-mêmes pendant que leurs parents et leurs aînés assistent à une fête à Kawymeno, à deux jours de marche. En cas d’urgence, un grand-père se trouve à proximité.

Un repas chez les Huaorani

Un repas chez les Huaorani

Photo 21/23© © Ivan Kashinsky

Après une journée de labeur, des Huaorani se réunissent dans la maison commune pour partager le repas et raconter des histoires. Omayuhue Baihua (sous le poste de radio) a rapporté un singe de la chasse. Sa femme, Tepare Kemperi, le fait mijoter pour le dîner.

Le ciel d'Amazonie

Le ciel d'Amazonie

Photo 22/23© © Tim Laman

Obtenu grâce à une longue exposition, le halo qui rougeoie au-dessus du Yasuní provient des torchères de gaz des puits de pétrole. Avec le rapprochement continu des opérations pétrolières, le risque de destruction plane sur le dernier coin vierge de cette forêt primaire.

Intérieur d'une maison huaorani

Intérieur d'une maison huaorani

Photo 23/23© © Karla Gachet

Daniela Cupe Ahua, 9 ans, rêve pendant que sa belle-sœur s’occupe de bébés. Fidèle à la coutume huaorani, cette famille élargie vit ensemble. Les murs de sa maison, près de la route Maxus, sont constitués de couvertures ordinaires.

Diaporama à suivre ...