Le pouvoir de la foi sur le corps

11 photos
Opération factice

Opération factice

Photo 1/11© Erika Larsen

Mike Pauletich pensait avoir subi une opération destinée à atténuer ses symptômes de Parkinson. C’était une simulation. Il a pourtant ressenti une amélioration de son état. “Qu’il s’agisse d’un placebo ou de l'effet d’un médicament n’a pas d’importance pour moi.”

Pèlerins convaincus

Pèlerins convaincus

Photo 2/11© Erika Larsen

Benedikt Braun (21 ans, à droite) et Maximillian Klement (18 ans) portent une statue de la Vierge Marie lors du pèlerinage annuel au sanctuaire de Notre-Dame d’Altötting, en Bavière. Des rituels de guérison y ont lieu depuis le Moyen Âge.

La santé par les plantes bouillies

La santé par les plantes bouillies

Photo 3/11© Erika Larsen

Les Asháninka du Pérou utilisent la vapeur d’eau dans laquelle ont bouilli des herbes lors de rituels curatifs. C’est ici le cas de Mircyla Prado Pintallo, 11 ans, qui apprend l’art de la vaporadora. Les patients inhalent la vapeur, puis Mircyla lit dans les feuilles pour déterminer si la guérison a réussi, et prescrit éventuellement d’autres herbes.

Le décor importe aussi

Le décor importe aussi

Photo 4/11© Erika Larsen

Les motifs sur la tunique du guérisseur péruvien Enrique Flores Agustin représentent les chansons chantées lors des cérémonies curatives.

Un chaman à l’hôpital

Un chaman à l’hôpital

Photo 5/11© Erika Larsen

À l’hôpital Dignity Health de Merced, en Californie, un chaman accomplit une cérémonie pour soigner un homme tombé malade lors d’un enterrement. Il offre l’âme d’un porc sacrifié pour empêcher celle du patient d’être entraîné dans l’Au-delà avec le défunt. L’établissement, qui reconnaît le pouvoir thérapeutique de la croyance, autorise les chamans à travailler avec des patients dans ses locaux.

Le placebo, c’est aussi les autres

Le placebo, c’est aussi les autres

Photo 6/11© Erika Larsen

La façon dont nous pensons que les autres ressentent le mal influe sur l’effet placebo, ont découvert Luana Colloca (université du Maryland) et d’autres chercheurs. Dans cette expérience, des sujets ont été conditionnés à percevoir un stimulus de chaleur plus fort quand il était associé à l’image d’un visage exprimant la détresse – et ce, même si le stimulus était en réalité modéré.

Sainte Catherine

Sainte Catherine

Photo 7/11© Erika Larsen

En Italie, à la basilique San Domenico de SIenne, la chapelle Sainte-Catherine, qui abrite sa tête momifiée, attire les pèlerins catholiques en quête de guérison.

Merci Madone

Merci Madone

Photo 8/11© Erika Larsen

Des photos font office d’ex-voto (des images déposées pour remercier d’une guérison ou la solliciter)sur des murs du sanctuaire de la Madonna dell’Ambro, à Montefortino, en Italie.

Opération factice

Opération factice

Photo 9/11© Erika Larsen

Mike Pauletich pensait avoir subi une opération destinée à atténuer ses symptômes de Parkinson. C’était une simulation. Il a pourtant ressenti une amélioration de son état. “Qu’il s’agisse d’un placebo ou de l'effet d’un médicament n’a pas d’importance pour moi.”

Traitement ou effet placebo ?

Traitement ou effet placebo ?

Photo 10/11© Erika Larsen

À l’université de Floride, un chirurgien implante une microélectrode sur un patient atteint de la maladie de Parkinson. Elle délivreraa une stimulation cérébrale profonde dans les airs du cerveau dédiées au contrôle moteur. Mais, si le résultat est positif, cela sera-t-il dû au traitement ou à l’effet placebo ? Les médecins eux-mêmes ne le sauront pas.

Le décor importe aussi

Le décor importe aussi

Photo 11/11© Erika Larsen

Des chercheurs de Stanford tentent de réduire la douleur par stimulation magnétique transcrânienne. La mise en scène des soins crée de fortes attentes dans le cerveau.

Diaporama à suivre ...