Le requin-tigre, terreur des mers

6 photos
Des rayures bien visibles

Des rayures bien visibles

Ce juvenile de 1 m a été capturé par des scientifiques travaillant à Hawaii, où les requins-tigres abondent. On distingue nettement les rayures qui ont valu son nom à l’espèce. Elles s’effaceront avec l’âge.

Photo 1/6© Brian Skerry
Le cortège des pique-assiettes

Le cortège des pique-assiettes

Un requin-tigre nage dans l’océan Indien. Il est escorté par des remoras, qui économisent leur énergie en se collant à lui et en se nourrissant des restes de ses proies, ainsi que des parasites de sa peau.

Photo 2/6© Brian Skerry
L'ami des algues et des coraux

L'ami des algues et des coraux

La bonne santé de ce récif corallien des Bahamas pourrait être due au requin-tigre. En Australie, on a remarqué que la presence du prédateur protégeait les herbiers marins de la degradation.

Photo 3/6© Brian Skerry
Prédateurs en danger

Prédateurs en danger

Les requins-tigres sont plutôt en sécurité dans les eaux des Bahamas, mais leurs migrations les mettent souvent à la merci des pêcheurs. Bien que plus de 70 espèces soient dans une situation pire que celle du requin-tigre, celui-ci est considéré comme “quasi menace”.

Photo 4/6© Brian Skerry
Les yeux dans les yeux

Les yeux dans les yeux

Un plongeur surveille de près un requin-tigre dans les eaux des Bahamas. Fixer son regard est une manière de se protéger du prédateur, qui est un adepte des attaques surprises.

Photo 5/6© Brian Skerry
Une dentition hors pair

Une dentition hors pair

Grâce à une dentition qui lui permet de broyer des objets aussi durs qu’une carapace de tortue, un requin-tigre peut se permettre de mordre dans un appareil photo avant de se demander s’il est comestible.

Photo 6/6© Brian Skerry

Diaporama à suivre ...