Les Kayapo luttent pour leur territoire contre l'expansion urbaine

16 photos
Singe de compagnie

Singe de compagnie

Photo 1/16© © Martin Schoeller

Une jeune Kayapo se promène dans Kendjam, un village du nord du Brésil, avec un singe-araignée sur l’épaule. Les Kayapo élèvent parfois des bébés singes et les petits d’autres animaux qu’ils chassent.

Les derniers chasseurs-cueilleurs

Les derniers chasseurs-cueilleurs

Photo 2/16© © Martin Schoeller

Des femmes de Kendjam tirent des canots en aluminium sur les rapides de l’Iriri, à la saison sèche. Elles vont cueillir des baies d’açaï et des fèves de tonka. Des hommes les accompagnent pour chasser et les protéger des animaux sauvages, dont les jaguars.

Ynhire

Ynhire

Photo 3/16© © Martin Schoeller

Ynhire affirme son identité de guerrier par une coiffe en plumes de perroquet

Pukatire

Pukatire

Photo 4/16© © Martin Schoeller

Les peintures corporelles de Pukatire, le chef de Kendjam, sont à base de fruits, de noix et de charbon.

Le territoire kayapo

Le territoire kayapo

Photo 5/16© © Martin Schoeller

Cette montagne escarpée offre un panorama exceptionnel sur le territoire kayapo et donne son nom au village de Kendjam – « pierre levée ». Les Kayapo vont souvent dans les hauteurs pour rechercher des plantes médicinales.

Bepran-Ti

Bepran-Ti

Photo 6/16© © Martin Schoeller

Bepran-Ti porte une parure de plumes pour sa cérémonie de fiançailles, un rite de passage kayapo.

Beprô

Beprô

Photo 7/16© © Martin Schoeller

Beprô porte les perles et les boucles d’oreilles enrobées de coton que les garçons reçoivent avec leur nom.

Le repas des guerriers

Le repas des guerriers

Photo 8/16© © Martin Schoeller

Deux guerriers kayapo dînent d’un tucunaré pêché dans la rivière.

Rayon frais et surgelé

Rayon frais et surgelé

Photo 9/16© © Martin Schoeller

Près des villes modernes, les Kayapo complètent leur alimentation de subsistance en se rendant au supermarché, comme ici, à Tucumã.

Ngreikatara

Ngreikatara

Photo 10/16© © Martin Schoeller

Ngreikatara porte les longs colliers de perles de verre coloré prisés des femmes kayapo.

Phnh-Ôti

Phnh-Ôti

Photo 11/16© © Martin Schoeller

Un « V » renversé est rasé sur le crâne de Phnh-Ôti. C’est une pratique cérémoniale féminine.

Mekaron-Ti

Mekaron-Ti

Photo 12/16© © Martin Schoeller

Le grand chef Mekaron-Ti a beau connaître le portugais, il reste un farouche défenseur de son peuple.

Raoni

Raoni

Photo 13/16© © Martin Schoeller

Le chef Raoni est l’un des rares Kayapo à porter encore le plateau labial en acajou.

Guerriers toujours

Guerriers toujours

Photo 14/16© © Martin Schoeller

Des guerriers kayapo en quête de gibier, avec haches et fusils. Ils ont déjà expulsé des éleveurs et des chercheurs d’or de la forêt.

En attendant le rite de dation

En attendant le rite de dation

Photo 15/16© © Martin Schoeller

Un père attend que débute le rite de dation du nom pour son bébé.

Des rivières précieuses

Des rivières précieuses

Photo 16/16© © Martin Schoeller

Le chef Pukatire se baigne dans l’Iriri. Les cours d’eau jouent un rôle essentiel dans la vie des Kayapo, notamment parce qu’ils permettent de relier entre eux les quarante-quatre villages de la communauté indienne.

Diaporama à suivre ...