Les spéléologues au fond du gouffre

11 photos
Préparatifs

Préparatifs

Photo 1/11© Katja Bidovec/SES de Padirac

Le 16 octobre, au matin, Bernard Gauche, l'un des deux leaders de l'expédition, prépare soigneusement son matériel. Il partira du gouffre de Padirac et remontera la rivière souterraine à la rencontre de Clément Chapput qui, lui, doit ouvrir une nouvelle voie à partir de la résurgence Saint-Georges, 20 km plus loin. 

La descente

La descente

Photo 2/11© Katja Bidovec/SES de Padirac

Pour atteindre le fond du gouffre de Padirac, un seul passage : l'ascenseur utilisé par les visiteurs. Équipés de leurs canots, les spéléologues de l'équipe de Bernard Gauche se serrent dans la cabine. 

De l'autre côté...

De l'autre côté...

Photo 3/11© Katja Bidovec/SES de Padirac

C'est à son tour ! Le 17 octobre, au matin, Clément Chaput (au premier plan) se concentre avant de s'immerger dans la résurger Saint-Georges. Des plongeurs l'accompagneront sur une partie de la traversée, mais lui seul la réalisera intégralement et atteindra le gouffre de Padirac.

Dans un boyau

Dans un boyau

Photo 4/11© Peter Gedei/SES de Padirac

Un spéléologue dans un boyau, au passage de la barrière de Joly, au début de l’expédition menée par Bernard Gauche.

Le silence

Le silence

Photo 5/11© Peter Gedei/SES de Padirac

Un spéléologue admire les concrétions de la galerie basse, avant le camp des 5 000 (situé à 5 km de l’entrée du gouffre). Au total, l’équipe de spéléologues de Bernard Gauche aura passé trois nuits sous terre.

Au-dehors...

Au-dehors...

Photo 6/11© Arne Hodalic/SES de Padirac

Grâce à un tellurophone (boîtier jaune), des proches, restés en surface, entrent en contact avec les deux explorateurs, qui se trouvent au camp sous-terrain du Carnac. Quelques heures auparavant, ce 17 octobre, Clément Chaput (parti de la résurgence Saint-Georges) avait rejoint Bernard Gauche (parti du gouffre de Padirac) sous terre.

Moment de détente

Moment de détente

Photo 7/11© Peter Gedei/SES de Padirac

Au camp du Carnac, Clément Chaput (au premier plan, à droite), Bernard Gauche (deuxième en partant de la gauche) et quatre spéléologues célèbrent leurs retrouvailles autour d'un bon repas.

Fatigue sous terre

Fatigue sous terre

Photo 8/11© Peter Gedei/SES de Padirac

Éreinté et couvert de boue, Jean-Marc Chaput, le père de Clément, se repose un instant sur un gour au lieu-dit Quai aux fleurs, avant de reprendre l’expédition.

L'expédition continue

L'expédition continue

Photo 9/11© Katja Bidovec/SES de Padirac

Le 19 octobre, les spéléologues qui ont accompagné Bernard Gauche et Clément Chaput arrivent par petits groupes dans le gouffre de Padirac.

Un bon café

Un bon café

Photo 10/11© Katja Bidovec/SES de Padirac

Alexandre (au premier plan), le fils de Bernard Gauche, a lui aussi participé à l’expédition. Avant la sortie officielle, il a nettoyé sa combinaison, tandis que l’un de ses compagnons savoure un café.

Enfin !

Enfin !

Photo 11/11© Katja Bidovec/SES de Padirac

Clément Chaput et Bernard Gauche à leur sortie du gouffre. Ils ont relevé le défi qu’ils s’étaient fixés. En moins de trois jours, Clément Chaput a réussi la première traversée Saint-Georges-Padirac.

Diaporama à suivre ...