Rendez-vous en Crimée, la péninsule ukrainienne oubliée

12 photos
L'amicale de la chorale

L'amicale de la chorale

Photo 1/12© © Gerd Ludwig

Les accords de l’amitié lient l’accordéoniste Olesya Kamovitch à ses camarades lorsqu’ils se retrouvent à Sébastopol, le dimanche, pour chanter en chœur.

Soudak, station balnéaire

Soudak, station balnéaire

Photo 2/12© © Gerd Ludwig

Le sable, Le soleil et La mer récompensent chaque année 6 millions de touristes – en majorité russes ou ukrainiens – comme ici, à Soudak, en Crimée. Les stations balnéaires de la mer Noire étaient très appréciées des dirigeants du régime soviétique.

Un cadet de la marine ukrainienne

Un cadet de la marine ukrainienne

Photo 3/12© © Gerd Ludwig

Commémorer le sacrifice des anciens combattants est un devoir à Sébastopol, qui fut assiégée par les Allemands pendant 247 jours, en 1941-1942. Youri Perov, cadet de la marine ukrainienne, rentre dans sa caserne, après les répétitions du jour de la Victoire.

Défilé à Sébastopole

Défilé à Sébastopole

Photo 4/12© © Gerd Ludwig

Le jour de la victoire est célébré le 9 mai. À Sébastopol, le défilé voit les troupes russes et ukrainiennes, les vétérans de l’armée Rouge et les citoyens honorer ceux qui ont contribué à la défaite de l’Allemagne nazie.

Crépuscule sur Yalta

Crépuscule sur Yalta

Photo 5/12© © Gerd Ludwig

Un crépuscule phosphorescent tombe sur Yalta, destination privilégiée de la noblesse russe à la fin du XIXe siècle. Churchill, qui participa en 1945 à la conférence définissant l’Europe d’après-guerre, nommait la région « la Riviera d’Hadès ».

Intrusion au sanatorium

Intrusion au sanatorium

Photo 6/12© © Gerd Ludwig

Respirer en profondeur dans une chambre saline est censé soulager l’asthme. Les patients d’un sanatorium d’État, à Alouchta, bénéficient des restes du système soviétique qui assurait à tous des congés payés, l’accès aux spas et la gratuité des soins médicaux.

Bain de mousse

Bain de mousse

Photo 7/12© © Gerd Ludwig

Une foule plus jeune participe à un bain de mousse géant, à Soudak.

Le Santa Barbara de la mer Noire

Le Santa Barbara de la mer Noire

Photo 8/12© © Gerd Ludwig

« L’hiver n’existe pas ici », écrivait Anton Tchekhov à son frère, à l’occasion d’un séjour en Crimée. La côte de la mer Noire située à l’est de Yalta, et baptisée Santa Barbara, est très courue des familles.

Les vendanges

Les vendanges

Photo 9/12© © Gerd Ludwig

À l’automne, sur le domaine de Massandra, on vendange les raisins pour produire des vins de dessert. La propriété fut construite près de Yalta, à la fin des années 1800, pour fournir les caves de Nicolas II, le dernier tsar de Russie.

Camp d'été cosaque

Camp d'été cosaque

Photo 10/12© © Gerd Ludwig

La tenue de camouflage est de rigueur pour ces garçons de 12 à 15 ans qui participent, près de Sébastopol, à un camp d’été dirigé par les Cosaques de Crimée, un groupe nationaliste russe.

Noce tartare

Noce tartare

Photo 11/12© © Gerd Ludwig

La noce tatare traditionnelle de Velila Menseitov et de sa fiancée Sevilya dure trois jours ; elle comprend une cérémonie du henné pour les femmes.

Pêcheurs nouveau-nés

Pêcheurs nouveau-nés

Photo 12/12© © Gerd Ludwig

La mer attire les pêcheurs jusqu’à une jetée, à Alouchta. Entre son passé russe et son présent ukrainien, la Crimée a encore du mal à définir son identité. « Nous sommes comme des nouveau-nés », reconnaît Anatoli Jernovoï, avocat à Sébastopol.

Diaporama à suivre ...