Sibérie : reportage photo à Norilsk, la ville polaire la plus polluée au monde

14 photos
Un décor fantomatique

Un décor fantomatique

À 400 km au-dessus du cercle arctique, Norislk abrite le combinat industriel et minier de Norilsk Nickel, premier producteur de nickel et de palladium au monde.

Photo 1/14© © Elena Chernyshova
La fête à la maison

La fête à la maison

Les conditions climatiques extrêmes et le manque de lieux publics pour se rassembler interdisent quasiment toute activité extérieure. La plupart des événements importants de la vie quotidienne, comme ici Noël, ont lieu dans les espaces confinés des appartements.

Photo 2/14© © Elena Chernyshova
Un urbanisme dépassé

Un urbanisme dépassé

Dans les années 1960, le système architectural soviétique, basé sur des projets types, a été introduit et largement utilisé dans la ville. Aujourd’hui, la majeure partie des bâtiments s’affaissent, à cause des fondations instables.

Photo 3/14© © Elena Chernyshova
Quadrillage soviétique

Quadrillage soviétique

La rue principale de Norilsk, dénommée Leninsky Prospekt, est longue de 2,25 km. Sa construction a commencé en février 1947 et a été réalisée par des prisonniers du Goulag, d’après les plans d’architectes de Leningrad (ex-Saint-Pétersbourg) eux aussi incarcérés.

Photo 4/14© © Elena Chernyshova
Pyramide de bières

Pyramide de bières

La journée du Métallurgiste et celle du Mineur sont deux fêtes importantes célébrées à Norilsk pendant l’été. À la fin de la cérémonie, un homme crée une tour avec des bouteilles de bière. Un policier veille à ce qu’il ne trouble pas l’ordre public.

Photo 5/14© © Elena Chernyshova
Un hiver quasi perpétuel

Un hiver quasi perpétuel

À Norilsk, les hivers sont très longs. La période de froid s’étend sur plus de neuf mois, avec plus de 130 jours de tempêtes de neige. La température moyenne annuelle atteint – 14 °C. Durant le mois de janvier, elle est d’environ – 31 °C.

Photo 6/14© © Elena Chernyshova
Des minerais à profusion

Des minerais à profusion

Norilsk possède de très importants gisements de nickel, de cuivre et de palladium. Malgré le climat hivernal, cette mine à ciel ouvert fonctionne 24 heures sur 24.

Photo 7/14© © Elena Chernyshova
Impossible de respirer pour les ouvriers

Impossible de respirer pour les ouvriers

Dans les fonderies, les ouvriers respirent avec des tuyaux reliés à de l’oxygène. Les usines étant situées aux abords de la ville, il suffit de suivre les effluves de gaz pour savoir dans quelle direction souffle le vent.

Photo 8/14© © Elena Chernyshova
Le bain glacé

Le bain glacé

Lors de l’Épiphanie orthodoxe, fin janvier, la tradition veut que les fidèles se baignent dans le lac Dolgoïe. Cette cérémonie religieuse, très suivie, illustre la relation particulière que les habitants de Norilsk entretiennent avec le froid.

Photo 9/14© © Elena Chernyshova
Dompter l'environnement

Dompter l'environnement

Des passages très étroits entre les bâtiments permettent de protéger les cours intérieures du froid.

Photo 10/14© © Elena Chernyshova
L'illusion du végétal

L'illusion du végétal

Dans la chaleur de leur appartement, les habitants de Norilsk créent de véritables jardins, contrepoints à l’environnement industriel.

Photo 11/14© © Elena Chernyshova
Maisons abandonnées

Maisons abandonnées

Sa fermeture, en 1956, a permis de construire sur le terrain un lotissement et une maison de la Culture, eux aussi abandonnés dans les années 1990.

Photo 12/14© © Elena Chernyshova
Jeux d'enfants

Jeux d'enfants

Lorsque l’été et le soleil arrivent, des équipes se forment pour trois jours de compétitions sportives et de festivités.

Photo 13/14© © Elena Chernyshova
Un décor fantomatique

Un décor fantomatique

À 400 km au-dessus du cercle arctique, Norislk abrite le combinat industriel et minier de Norilsk Nickel, premier producteur de nickel et de palladium au monde.

Photo 14/14© © Elena Chernyshova

Diaporama à suivre ...