Six photographes mettent leur talent au service de « l’idéal démocratique »

6 photos
GRAND VAINQUEUR - Victimes d'un incendie

GRAND VAINQUEUR - Victimes d'un incendie

Photo 1/6© © Heidari Abdollah

L'utilisation de chauffages non-conformes est la première cause d'incendies dans des écoles en Iran. Ces images décrivent l'école de filles de Shin Abad, village frontalier du nord-ouest de l'Iran, où, le 5 décembre 2012, s'est produit le pire sinistre jamais enregistré dans une école du pays. Deux fillettes ont trouvé la mort, 12 ont été brûlées jusqu'à 60% et 16 autres jusqu'à 40%. Tous les mois, ces filles de 10 à 11 ans et leurs parents parcourent un millier de kilomètres jusqu'à Téhéran pour y subir des opérations et des soins. En plus de leurs souffrances physiques, elles sont victimes de dépression. Elles perdent aussi leurs amis, préférant entretenir des relations avec leurs camarades brûlées.   

Le lauréat :

Né à Téhéran en 1985, Heidari Abdollah a suivi des cours de photographie et participé à des ateliers spécialisés avant d’opter pour la profession de photojournaliste. Il collabore depuis 2008 à l’agence iranienne Mehr News Agency et à des journaux locaux. Au-delà de l’Iran, où il s’est bâti une réputation, il a effectué des reportages dans les Emirats arabes unis, en Syrie et en Russie. Ses images d'une grande puissance visuelle, qui lui ont valu d’être plusieurs fois primé dans son pays, ont été publiées dans la presse nationale et internationale. Son travail a également été exposé en Iran, aux Etats-Unis et en Belgique.     

GAGNANT "NEWS" -  Procession

GAGNANT "NEWS" - Procession

Photo 2/6© © Philippe Lopez

Des survivants du typhon Haiyan participent à une procession religieuse à Tolosa, sur l’île de Leyte, dans l’est de l’archipel des Philippines, le 18 novembre 2013. Les Nations unies estiment à 13 millions le nombre de personnes affectées par ce typhon, 1,9 million d’entre elles ayant perdu leur habitation.    

Le lauréat :

Né en 1974, Philippe Lopez est journaliste à l'AFP depuis 14 ans. Spécialiste de l'Asie, il débute sa carrière en 1999 au Cambodge en tant que photographe indépendant avant d'intégrer le bureau local de l'agence l'année suivante. En 2002, il est nommé éditeur à New Delhi dans le cadre du développement de la production photo de l'AFP en Asie du Sud. Il rejoint en 2005 la direction régionale à Hong Kong. En poste au bureau de Shanghai de 2009 à 2011 en tant que photographe, il est depuis à nouveau basé à Hong Kong. En 2013, l'une de ses images prises aux Philippines après le passage du typhon Haiyan a été sélectionnée par le magazine Time parmi les dix photos les plus emblématiques de l'année.     

GAGNANT "SPORT" - Ivan Marcia et German Sanchez

GAGNANT "SPORT" - Ivan Marcia et German Sanchez

Photo 3/6© © François-Xavier Marit

Sur cette image prise à l’aide d’un appareil photo sous-marin, les plongeurs mexicains Ivan Garcia et German Sanchez font leur entrée dans l’eau lors de l’épreuve préliminaire de plongeon synchronisé à tremplin de 10 mètres disputée le 21 juillet 2013 à Barcelone lors des championnats du monde de natation.   

Le lauréat :

Passionné de photographie depuis qu’à 15 ans il a emprunté l’appareil de son père, François-Xavier Marit voue sa vie professionnelle à l’objectif. Il entre à l’AFP en 1987 et se spécialise dans la couverture d’événements sportifs à partir de 1999. Cette activité le conduit à concevoir des appareils permettant des prises de vue sous différents angles. Dès les Jeux de Sydney en 2004, il teste de nouvelles techniques de photo sous-marine qui débouchent sur la mise au point de robots-photographes capables de prendre de spectaculaires clichés de nageurs vus d’en-dessous. Agé aujourd’hui de 49 ans, il poursuit ses expérimentations mêlant image et robotique pour améliorer la prise de photos à distance.        

GAGNANT "ENVIRONNEMENT" - Chasseur inuit

GAGNANT "ENVIRONNEMENT" - Chasseur inuit

Photo 4/6© © Ciril Jazbec

Alberth Lukassen, chasseur inuit de 64 ans, debout sur un bloc de banquise à Uummannaq, dans le nord du Groenland. Membre respecté de sa communauté, Alberth a failli mourir à l’âge de 19 ans dans ce qui reste l’histoire de sa vie. Il effectuait alors un voyage de chasse quand il fut pris dans une violente tempête qui brisa la glace. Il se retrouva coincé cinq jours sur un iceberg avec ses 12 chiens de traineau. Après quelques jours, plusieurs chiens se noyèrent, emportés par les vagues et le fort vent. Il survécu à cette épreuve et fut découvert sur le rivage affamé et épuisé.    

Le lauréat :

Ciril Jazbec est né en 1987 en Slovénie, où il a fait ses premières armes en photographie. Après des études de management, sa passion le conduit en Grande-Bretagne où il se forme en photojournalisme et en photographie documentaire au London College of Communication. Il travaille aujourd'hui en indépendant et se réjouit de pouvoir exercer la profession dont il rêvait. Ses reportages l'ont mené en Alaska, en Ouganda et plus récemment au Groenland, d'où il a ramené des images publiées par de nombreux journaux papier ou en ligne dans le monde, notamment GEO, The Sunday Times, La Repubblica, Wired UK et le Reader’s Digest. Son travail lui a déjà valu plusieurs récompenses internationales.  

GAGNANT "ÉCONOMIE" - Un baiser sur le Bosphore

GAGNANT "ÉCONOMIE" - Un baiser sur le Bosphore

Photo 5/6© © Martin Guy

Un couple s’embrasse sur la rive anatolienne du Bosphore, à Istanbul, lors du tournage d’un épisode de la très populaire série télévisée « Vengeance ». Ces séries sentimentales remportent un grand succès dans le monde arabe et rapportent des millions de dollars à l’industrie télévisuelle turque, contribuant également à l’essor du tourisme national.  Les fans veulent en effet les lieux où certaines scènes ont été tournées.   

Le lauréat :

Né en 1983 dans le sud-ouest de l'Angleterre, Martin Guy est diplômé en photographie documentaire à l'université du Pays de Galles. L'un de ses premiers projets, consacré à la région frontalière entre la Turquie et le Nord de l'Irak, lui a valu le prix Hodge décerné par le Guardian et l'Observer à un jeune photographe. Il s'est depuis intéressé aux révolutions au Proche-Orient et en Afrique du Nord. Blessé en avril 2011 lors du siège de la ville libyenne de Misrata, il a vu son travail publié par la presse internationale. Qu'elles viennent de Libye, d'Egypte ou de Turquie, ses images ont notamment été exposées à Londres, Falmouth et au Festival de photojournalisme de Saint-Brieuc.

GAGNANT "REPORTAGE" - Polluée, violente et froide

GAGNANT "REPORTAGE" - Polluée, violente et froide

Photo 6/6© © Steeve Iunker

Quel effet cela fait-il de résider dans la ville “la plus”? La plus polluée, la plus violente et la plus froide ? Comment peut-on vivre au rythme d’une cité aussi  extrême ? A Iakoutsk, dans le nord de la Sibérie orientale, la température peut descendre l’hiver à -50 degrés Celcius. Un épais et glacial brouillard recouvre toute l’agglomération, réduisant la visibilité à dix mètres. Ici, tout est glace, tous les jours, ce qui donne à imaginer ce que de telles conditions peuvent générer chez les habitants.

Le lauréat :

Né à Genève en 1969, Steeve Iunker vit toujours sur les rives du Lac Léman. Formé à l’Ecole de photographie de Vevey, il est membre de l’agence VU depuis 2000 et travaille aussi pour le quotidien "La Tribune de Genève". Du Festival de Cannes à la Bande de Gaza, du Cambodge à la Sibérie, il se renouvelle à chaque sujet, développant en parallèle une oeuvre documentaire très personnelle. Il ne craint pas de s’attaquer à la mort et à sa représentation en suivant au quotidien un malade du sida en phase terminale ou en décrivant l'action de la police criminelle à Genève. Récompensé à de nombreuses reprises, son travail est régulièrement publié et exposé. 

Diaporama à suivre ...