Suivez pas à pas la vie des chamans des steppes mongoles

13 photos
Offrande de lait

Offrande de lait

Photo 1/13© © Carolyn Drake

Une chamane fait une offrande de lait aux esprits lors de son initiation, à l’extérieur d’Oulan-Bator, la capitale de la Mongolie.

L'arbre mère

L'arbre mère

Photo 2/13© © Carolyn Drake

Symbole d’éternité, cet « arbre mère », un pin de la Mongolie septentrionale, attire des pèlerins venus de partout. L’arbre s’est affaissé sous le poids des offrandes en tissu. Le bleu représente le ciel et la paix éternels.

Chasser les mauvais esprits

Chasser les mauvais esprits

Photo 3/13© © Carolyn Drake

Chassant les mauvais esprits avec un minitambour, Lioubov Lavrentieva déjoue les sortilèges et assiste les malades dans son bureau d’Irkoutsk (Sibérie). Elle passe aussi des publicités dans les journaux locaux. Depuis la chute du communisme, le chamanisme est revenu en force.

Le jour des rennes

Le jour des rennes

Photo 4/13© © Carolyn Drake

Le jour, Sain Tsetseg (Bonne Fleur), de l’ethnie des Tsaatan, s’occupe de ses rennes, dans le nord de la Mongolie.

Entrer en transe

Entrer en transe

Photo 5/13© © Carolyn Drake

La nuit, dans son ortz en forme de tipi, Sain Tsetseg bat du tambour pour entrer en transe tandis qu’un assistant brûle des branches de genévrier.

Un coeur de mouton encore chaud

Un coeur de mouton encore chaud

Photo 6/13© © Carolyn Drake

Lors d’une cérémonie d’initiation de novices près d’Oulan-Bator, une femme chamane tient le cœur d’un mouton qu’elle vient d’arracher. Cette offrande sacrificielle est un symbole de pouvoir sur la vie et la mort.

Sang de coeur de mouton et vodka

Sang de coeur de mouton et vodka

Photo 7/13© © Carolyn Drake

Pendant la cérémonie d’initiation, la chamane mêle sang de cœur de mouton et vodka – une boisson censée faire entrer les novices en contact avec les esprits.

Aider les novices à entrer en transe

Aider les novices à entrer en transe

Photo 8/13© © Carolyn Drake

Un chaman bat du tambour tandis que les membres d’une famille aident un novice en transe.

Au rythme des tambours

Au rythme des tambours

Photo 9/13© © Carolyn Drake

Le chaman Zorigtbaatar Banzar bat du tambour pour rythmer le parcours des fidèles autour d’une tente qu’il nomme l’« esprit blanc ». Selon lui, la tente détient l’énergie du soleil et le pouvoir de Gengis Khan.

La protection des chamans

La protection des chamans

Photo 10/13© © Carolyn Drake

À Oulan-Bator, une étudiante requiert l’aide d’une chamane pour protéger les documents dont elle aura besoin pour étudier à l’étranger.

Retrouver les esprits

Retrouver les esprits

Photo 11/13© © Carolyn Drake

En Mongolie, un tertre de pierre, ou ovoo, marque un lieu où se sont révélés des esprits ; les voyageurs en font trois fois le tour.

Fin de cérémonie

Fin de cérémonie

Photo 12/13© © Carolyn Drake

Dans la république de Bouriatie (Sibérie), Oleg Dorjieff achève la cérémonie de Boukha-Noïon et une femme lance une offrande de lait en direction du rocher sacré, situé sur la colline.

Le rocher sacré de Sibérie

Le rocher sacré de Sibérie

Photo 13/13© © Carolyn Drake

Les sommets du rocher Bourkhan s’élèvent au bord du lac Baïkal, la plus grande réserve d’eau douce du monde. Selon une croyance répandue en Asie, les esprits associés au Baïkal vivent dans cet affleurement rocheux sur l’île d’Olkhon, devenu lieu de pèlerinage.

Diaporama à suivre ...