Sur la frontière sauvage de l'Italie

7 photos
Pelage d'hiver

Pelage d'hiver

L'hermine arbore encore son pelage blanc d'hiver. Il redeviendra brun-rouge ensuite. 

Photo 1/7© Stefano Unterthiner
Une nuit au paradis

Une nuit au paradis

La nuit d'été est tombée sur une prairie alpine mouchetée de fleurs sauvages. Mais, avec le changement climatique, l'herbe pourrait pousser moins drue et nourrir moins bien les bouquetins. 

Photo 2/7© Stefano Unterthiner
Combat

Combat

Pour établir leur hiérarchie, les bouquetins mâles entrechoquent leurs cornes longues de 1 m.Le bouquetin est l'animal emblématique du parc. Son destin et celui du massif du Grand Paradis sont liés depuis des siècles. 

Photo 3/7© Stefano Unterthiner
Attention, avalanches !

Attention, avalanches !

La neige de la fin de l'hiver cascade sur les pentes de la vallée de Valsavarenche. Les avalanches catastrophiques sont rares au Grand Paradis, mais une coulée y a détruit plusieurs maisons en 2008.

Photo 4/7© Stefano Unterthiner
Chamois en hauteur

Chamois en hauteur

C'est la saison de mise bas pour les chamois. Le parc en compte environ 800. 

Photo 5/7© Stefano Unterthiner
Ça plane pour lui

Ça plane pour lui

Le massif du Grand Paradis se dresse au-delà des nuages. Là, un chocard à bec jaune descend en piqué et monte en flèche au gré des ascendances thermiques. Le parc abrite une centaine d'espèces d'oiseaux. 

Photo 6/7© Stefano Unterthiner
À l'affût

À l'affût

Un renard roux se tapit dans la forêt automnale. Comme tous les renards, ceux du Grand Paradis sont des opportunistes. Ils attrapent des poissons et des lapins, ou bien chipent des restes de pique-niques. 

Photo 7/7© Stefano Unterthiner

Diaporama à suivre ...