Survivre en Guyane, dans l'enfer vert de la jungle

7 photos
Signal de détresse

Signal de détresse

Un pilote se livre à un exercice de signalisation. Si un aéronef passe, les militaires doivent se faire repérer en moins d’une minute. Ce sera peut-être leur seule chance de quitter la selve.

Photo 1/7© © Théo Robin
Chasser les insectes et les reptiles

Chasser les insectes et les reptiles

Dégager une zone, en chasser les insectes et les reptiles est la priorité avant la tombée de la nuit.

Photo 2/7© © Théo Robin
En pirogue ou en hélicoptère

En pirogue ou en hélicoptère

Dans la mangrove, parcourir 100 m peut prendre jusqu’à cinq heures. L’essentiel des déplacements se fait en pirogue ou en hélicoptère.

Photo 3/7© © Théo Robin
Un bain pour se débarasser de la boue et de la sueur

Un bain pour se débarasser de la boue et de la sueur

Le bain est un moment aussi attirant qu’effrayant. Si se débarrasser de la boue et de la sueur de la journée est agréable, personne ne sait ce qui dort dans l’eau opaque de la rivière.

Photo 4/7© © Théo Robin
Tityus cambridgei

Tityus cambridgei

Un Tityus cambridgei remonte lentement le tronc d’un arbre, à quelques mètres de l’abri d’un pilote.

Photo 5/7© © Théo Robin
Brume épaisse

Brume épaisse

Au petit matin, une brume épaisse enveloppe le camp de préparation des militaires.

Photo 6/7© © Théo Robin
Évacuation sanitaire par hélicoptère

Évacuation sanitaire par hélicoptère

La simulation d’extraction se transforme en véritable évacuation sanitaire lorsque le docteur de l’équipe pose la main sur une chenille extrêmement urticante.

Photo 7/7© © Théo Robin