Voyage en Inde, sur les pas du Bouddha

14 photos
Disciples

Disciples

Photo 1/14© © Stéphanie Jantzen

Ces jeunes moines bhoutanais chantent des textes sacrés, lors d’une cérémonie d’inauguration d’une statue du Bouddha à Vaishali, la cité où celui-ci a livré son dernier sermon avant sa mort.

Offrandes

Offrandes

Photo 2/14© © Stéphanie Jantzen

Les nénuphars de cette mare, près du village de Bodh-Gaya, seront cueillis et vendus aux abords du temple de la Mahabodhi, où ils seront déposés comme offrandes au pied de l’arbre de l’Éveil.

Détachement

Détachement

Photo 3/14© © Stéphanie Jantzen

Le jardin autour du temple de Mayadevi, à Lumbini, est parsemé d’arbres, dont les branches et le tronc sont entourés de drapeaux de prière tibétains. Ils rappellent la scène de la naissance du Bouddha. La tradition veut que sa mère, la reine Maya, l’ait mis au monde en se soutenant à un arbre, un sal ou un arbre ashoka selon les interprétations. Aujourd’hui, les moines viennent prier sous leur feuillage et recevoir l’aumône.

Protection

Protection

Photo 4/14© © Stéphanie Jantzen

Un jeune garçon fait sonner la cloche du temple jaïn de Pawapuri, près de Rajgir, pour demander la bénédiction des dieux. Le jaïnisme a influencé le bouddhisme, en particulier par son éthique de la non-violence.

Renoncement

Renoncement

Photo 5/14© © Stéphanie Jantzen

Cette jeune hindoue assise au bord du Gange, à Varanasi, illustre la première partie de l’existence du Bouddha que son père tentait de retenir par la volupté des femmes et de tous les plaisirs de la vie.

Commerce

Commerce

Photo 6/14© © Stéphanie Jantzen

Le marché nocturne qui se tient devant le temple de la Mahabodhi, à Bodh-Gaya, mêle les étals de bijoux, de statues du Bouddha, d’offrandes – principalement des fleurs de lotus –, et de CD de chants bouddhistes.

Tradition

Tradition

Photo 7/14© © Stéphanie Jantzen

Essentiellement agricole, l’État du Bihar se déploie en de vastes campagnes, dont l’écrasante majorité des habitants est hindoue, à l’image de 80 % des Indiens. L’hindouisme n’a pas simplement triomphé du bouddhisme, il l’a littéralement digéré, faisant du Bouddha, dès le VIIIe siècle, l’une des incarnations du dieu Vishnu. Aujourd’hui encore, nombre de statues du Bouddha sont vénérées comme faisant partie du panthéon hindou.

Souffrance

Souffrance

Photo 8/14© © Stéphanie Jantzen

Un enfant atteint de la malaria se repose dans un petit village, près de la ville de Gaya. La rencontre d’un homme malade figure parmi les événements qui décidèrent de la vocation de Siddharta.

Éveil

Éveil

Photo 9/14© © Stéphanie Jantzen

Chaque jour, au lever du soleil, les moines de Bodh-Gaya viennent méditer dans le parc de la Mahabodhi, près de l’arbre où le Bouddha atteignit l’Éveil.

Sagesse

Sagesse

Photo 10/14© © Stéphanie Jantzen

Devant le temple de Bodh-Gaya, les moines bouddhistes croisent les sadhus, des mystiques hindous également vêtus de la robe safran, symbole de l’ascétisme. La Terre sainte du bouddhisme est aussi un lieu de culte pour les hindous depuis le XVIe siècle, époque de la fondation d’un monastère shivaïte sur le site. Le temple de Bodh-Gaya est d’ailleurs géré par un comité mixte, composé de bouddhistes et d’hindous.

Ascèse

Ascèse

Photo 11/14© © Stéphanie Jantzen

Près de Bodh-Gaya, dans la grotte de Mahakala, le futur Bouddha est représenté sous des traits squelettiques, qui représentent les privations endurées par Siddharta avant qu’il n’embrasse le « chemin du milieu ».

Funérailles

Funérailles

Photo 12/14© © Stéphanie Jantzen

Bouddhistes comme hindous pratiquent la crémation. À Varanasi, elle représente aussi un business sur les ghats, les quais en forme d’escaliers qui bordent le Gange.

Nirvana

Nirvana

Photo 13/14© © Stéphanie Jantzen

À Kushinagar, le temple de Mahaparinirvana est édifié sur le lieu de décès supposé du Bouddha. Après sa mort, celui-ci fut incinéré au cours de funérailles grandioses, dignes d’un roi.

Dévotion

Dévotion

Photo 14/14© © Stéphanie Jantzen

Au petit matin, à Varanasi, les ghats bordant le Gange sont très fréquentés : les hindous y effectuent leurs ablutions et leurs offrandes rituelles au fleuve – ainsi que leur lessive quotidienne. Les pujas (offrandes) sont principalement constituées de bougies, de fleurs, de fruits ou de riz. Les bouddhistes, quant à eux, font des dons similaires aux statues du Bouddha pour les honorer.

Diaporama à suivre ...